Le flash cobra

Quasiment tous les appareils photo sont équipés d’un flash intégré qui sort tout seul en mode automatique, ou qui doit être sorti manuellement en mode manuel ou semi auto.

La lumière qui rentre dans votre boitier est un facteur primordial en photo, et beaucoup de photographe débutant pensent que la présence du flash intégré suffit largement dans les situations où la lumière fait défaut.

Au risque de vous décevoir, cela est une grosse erreur, et nous allons voir pourquoi dans la suite de l’article.

I – Le flash intégré

Quand on à pas le choix, il est vrai qu’avoir un flash intégré à son boitier est mieux que de ne pas en avoir du tout.

Mais les avantages de ce type de flash s’arrêtent là, car il possède de nombreux défauts :

  • sa puissance est trop faible et il est difficile de régler son intensité
  • il n’est pas orientable, la lumière sera projetée quoi qu’il arrive vers l’avant de votre appareil.

Hors en photo la lumière directe n’est pas toujours une bonne chose et votre flash intégré aura tendance à éclairer uniquement votre premier plan en laissant l’arrière plan dans l’ombre. C’est pour moi son principale défaut, mais heureusement, tous les boîtiers reflex sont pourvus d’une griffe permettant d’installer un flash cobra.

II – Le flash cobra

Alors pour palier ce manque de lumière il existe de nombreux type de flashs externe (flash annulaire, flash de studio…) mais nous n’allons aborder aujourd’hui que les flashs cobra, pour la simple et bonne raison que pour un photographe débutant c’est le seul flash qui vous sera vraiment utile.

Comme vous commencez à le comprendre, la lumière est un élément déterminant qu’il faut absolument apprendre à dompter afin de réussir vos photos.

Si vous faites de la photo de paysage, l’important sera de prendre sa photo au bon moment de la journée, là ou la lumière du soleil sera la plus agréable.

Mais c’est lorsque l’on ne peut plus compter sur la lumière du soleil que les choses se compliquent.
Prenons un exemple concret : on vous a désigné photographe officiel de la soirée d’anniversaire de Tata Simone et immortaliser ce bel événement vous tiens particulièrement à cœur, mais bien évidement la lumière est loin d’être suffisante pour réussir à fixer sur votre capteur Oncle Robert qui se trémousse devant la sono.

Vous tentez d’ouvrir votre diaphragme au maximum, d’exposer le plus longtemps possible, vous montez vos ISO au  maximum, mais il n’y a rien à faire, Oncle Robert est complètement flou !

Et c’est là que l’utilisation du flash s’avère indispensable si vous voulez que Tonton Robert soit net sur les photos.

Le flash intégré vous donnera bien entendu le complément de lumière qu’il vous manque afin de rester sur des vitesse d’obturation suffisamment rapide, mais il va envoyer un éclair directement sur votre sujet avec une lumière crue, laissant l’arrière plan dans l’ombre.

Mais heureusement vous avez lu cet article et vous avez fait l’acquisition d’un flash cobra qui va vous sauver la vie !

En effet le cobra possède de nombreux avantages :

  • La tête du flash est orientable, vous permettant ainsi d’envoyer la lumière vers le plafond. Résultat, toute la pièce va être éclairée et votre sujet principal sera baigné dans une lumière beaucoup plus douce.
  • En utilisant le mode TTL  de votre flash votre appareil et le flash vont communiquer entre eux et déterminer le réglage optimal. C’est idéal quand vous débutez ou que la situation vous impose d’être très réactif.
  • Vous pouvez également passer en mode manuel afin de régler comme bon vous semble l’intensité de l’éclair, cela vous demandera par contre plus de temps pour trouver le bon réglage et Tonton Robert sera surement partit au bar se resservir un verre. Mais cela vous sera très utile si vous faites du portrait et que vous aurez plus de temps pour peaufiner l’ensemble de vos réglages, vous pourrez ainsi contrôler complètement votre lumière.

III – Pour aller plus loin

Le flash cobra est pour moi un accessoire indispensable à avoir dans son sac photo.
Vous ne le sortirez sûrement pas tous les jours, mais il vous permettra de faire de belles photos quand les conditions de lumière ne seront pas au rendez-vous.

Les caractéristiques technique à prendre en compte
Pour choisir un flash il faut faire attention à plusieurs points :

  • Le temps de recyclage : Il s’agit du temps minimum en secondes entre deux éclairs.
  • La vitesse de synchro : Il s’agit de la vitesse d’obturation que le photographe ne peut pas dépasser pour que l’image soit correctement exposée
  • La puissance du flash : Elle est exprimée par le Nombre guide qui est le résultat d’une formule (ouverture du diaphragme X la distance entre le sujet et le flash pour 100 ISO)
  • L’angle de couverture : Cela correspond à l’angle de votre scène qui sera couverte par la lumière de votre flash. Il est toutefois possible de modifier ce paramètre grâce à un diffuseur grand angle par exemple.
  • La tête orientable : Si il est bien une fonctionnalité importante à ne pas négliger, c’est la possibilité d’orienter la tête de votre flash dans tous les sens !
  • Enfin certains flashs possèdent un écran LCD pour paramétrer les différentes fonctions

Et le prix dans tout ça ?
Cela va bien évidemment du simple au double. Les premiers prix commencent aux alentours de 70 € et vont jusqu’à plus de 500 €.
N’hésitez pas à vous renseigner sur le modèle qui correspond à votre budget en posant des questions sur les forums, page Facebook et sites spécialisés avant d’acheter. Vérifiez bien que le flash soit compatible avec votre boitier.
Gardez en tête que vous garderez surement plus longtemps votre flash que votre boitier, donc évitez les premiers prix, choisissez un modèle de bonne qualité que vous pourrez garder longtemps, sans forcément acheter le plus haut de gamme dont vous n’utiliserez surement pas toutes les fonctionnalités.

A prévoir
– Je vous conseille vivement d’investir dans des piles rechargeable et surtout dans un bon chargeur rapide de pile, car vous vous en doutez, le flash consomme beaucoup d’énergie.J’ai toujours avec moi mon chargeur rapide qui était vendu avec 4 accus rechargeable. Il permet de faire le plein en moins de 15 minutes contrairement au chargeurs classique qui mettent souvent plusieurs heures pour recharger vos piles.

– Enfin un petit diffuseur a fixer sur la tête du flash est un bon accessoire, pas cher, il vous permettra de mieux diffuser la lumière et d’avoir un rendu encore plus doux et agréable.

Enfin comme d’habitude, je vous invite à faire vos propres tests, à sortir des sentiers battus et surtout n’hésitez pas à venir me poser des questions !

Le flash cobra
4.5 (90%) 2 votes

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *